TC
Accueil libre

Accueil libre

Les centres sont des lieux de rencontres ouverts sur le quartier ou la commune. Ils offrent une structure souple et adaptable à diverses demandes: accueil libre et actif pour chacun, personnalisé, familier où règne la convivialité et où la liberté d'expression est assurée. Chaque association produit parallèlement son projet institutionnel et organise librement des activités associatives, éducatives ou socioculturelles.
Lire + de texte

Définition

Les centres sont des lieux de rencontres ouverts sur le quartier ou la commune. Ils offrent une structure souple et adaptable à diverses demandes: accueil libre et actif pour chacun, personnalisé, familier où règne la convivialité́ et où la liberté́ d'expression est assurée. Chaque association produit parallèlement son projet institutionnel et organise librement des activités associatives, éducatives ou socioculturelles.

Cela souligne bien cette spécificité́ de l’animation fondée et construite avec l’apparition et le développement du temps libre. Les activités proposées sont l'accueil libre, les centres aérés, les sorties, les soirées discos ou concerts, les repas, les ateliers d’expressions, cours et stages, expositions, conférences, théâtre et fêtes de quartier. Les centres proposent également des petits jobs, la location de leurs locaux ainsi que la mise à disposition de matériel technique ou de bricolage . Le travail de quartier centré sur des projets collectifs et/ou communautaires occupe également une place privilégiée dans l’agir des professionnels.

L’accueil libre : un lieu transitionnel

Selon Roland Junod, l’accueil libre dans un centre a un « rôle séparateur » avec la famille et permet aux adolescents d’accomplir une sorte de « rituel de passage ». Il évoque le concept d’hétérotopie cher au philosophe Michel Foucault.  Les sociétés inventent des lieux « inventés » en combinant des évènements qui à priori n’ont rien à voir ensemble : l’éducation, la production culturelle, le débat démocratique, etc. Ces lieux « d’accueil libre » deviennent ainsi des lieux de socialisation hors du cadre familial dans lequel on permet aux jeunes d’établir ses relations avec les autres, de mieux se comprendre et d’expérimenter.

 

Des critères pour dessiner les pourtours de l’accueil libre:

  • Une structure et un espace dédiés à l’accueil, permettant de « s’installer » dans le lieu.
  • Un accueil professionnalisé par la présence d’un professionnel du travail social permettant l’échange d’idées et une expérimentation des règles du « vivre ensemble ».
  • La gratuité et le libre accès.
  • Aller et venue libre, sans temps de présence délimité.
  • Pas d’inscription à une activité déterminée : ouverture à tous.
  • La valorisation des personnes et des savoirs, « faire avec » à contrario du « faire pour » (pas d’activitéś préétablies, pas de savoirs spécifiques à dispenser, l’activité́ peut être présente comme support à la mise en relation, à l’échange).